Parapente platinium 27m²

 

Bon, ça y est, cette fois on va passer à la vitesse supérieure.

But : voler en grands vols ou presque -disons voler sans avoir peur du sketch, arriver à égaler une voile du marché.

J'ai trouvé par relation un contact chez un fabricant tchèque. Ils sont prêts à réaliser ma voile et cela va m’enlever une grosse épine du pied. La construction sera aux standard actuels. Ca commence déjà bien, pas besoin de se faire de souci pour la résistance mécanique.

Maintenant il faut dessiner la voile. Nous allons partir avec le maximum de sécurité mais toujours en gardant le but de l’aile loisir actuelle. Ses dimensions :

-Surface : 27 m²
-Allongement : 5.2
-Envergure : 11 850mm
-Allongement projeté : environ 4.2
-Corde au centre : 2800mm
-Caissons 46
-Bridé 1/2

Que du classique.

Le profil est changé (au profit de celui de la Sport d’Airwave) pour plus de douceur et les pinces vont également évoluer après une bonne prise de tête sur le soft (merci les cheveux pour assurer le refroidissement de la tronche de Florent).

 

 

 

.

Le plan est envoyé a notre Sauveur « Sky paraglider » qui après quelques correctifs et mises au point sur les marges de coutures, bridages…réalise notre aile. Nous la recevons rapidement.

Les premiers gonflages se font de nuit avec un halogène pour regarder et le lendemain zou à la pente école.

Premier vol : digne de l’aigle royal en piqué. On est réglés trop piqueur c’est sûr. Calage un peu plus lourd de l’aile et c’est reparti (à noter que je préfère caler trop rapide que trop lent; je trouve que c’est plus facile de voler en tirant les freins qu’en tirant les avants).

C’est repartis, ça vole ça tourne, bref on est content pour une fois tout a l’air bien parti.

Mais un jour Marc, un de mes amis, vient avec son Omega 4. On regarde, on compare, il me dit qu’il trouve ma voile petite pour une 27m². Faut dire que ça fait longtemps qu’il vole et developpe et son avis est précieux. On mesure on compare. A ben c’est sur il manque un peu. Un peu partout d’ailleurs. L’erreur vient du soft. Il a patiné au niveau des exportations. Bref il manque de l’envergure…
La je me dis"bon ben c’est mort, y a plus qu’a tout brûler…"
Et mon copain Marc me dit "c’est rien rajoute 3 caissons au centre et ça marchera". Alors là je dois dire que je n’ai pas l’habitude de travailler les voiles comme ça, mais lui si et je lui fais confiance.
C’est parti 3 caissons et un changement de position de freins plus tard on recommence (la photo du haut montre les 3 caissons suplémentaires).
Cette fois on vole, a la même vitesse, mais pas a la même finesse c’est sûr. L’augmentation d’envergure a améliorée la finesse et malgré l’augmentation de surface la voile semble bien centrée.

Je dois dire qu'après tant de prise de tête pour des détails, se rendre compte qu'on a tout faux sur l'envergure, c'est pas facile.

Mais bon, on s'en est sortis et c'est ca qui compte.

Voici les caractéristiques :

- Surface à plat : 22 m², projetée : 18.5 m²
- Allongement à plat : 5.2, projeté : 4.4
- Envergure à plat : 10.7 m, projeté : 9.0 m
- Epaisseur : 16.5 %
- Corde au centre : 2.6 m
- 38 caissons
- Brider 1 sur 2 avec D-Ribs


La suite, c’est des heures et des heures de réglage en pente école.

Après quelques fermetures pendant les gonflages je me rends compte que la voile est saine. Elle ferme gentiment et réouvre très correctement. Rien avoir avec la 22m². On continue à régler le centrage, le freinage...
La voile est puissante et rapide. Elle réagit vite et proprement. Je commence a voir des imperfections dans la voilure mais rien de bien dramatique, quelque plis ici ou là.

En ce moment je fais des petits vols par sud-est au Semnoz (côté Annecy). Il doit y avoir 70m de dénivelé mais je ne suis pas pressé de voler en grands vols car je n’ai pas un niveau de parapente suffisant pour contrer une mauvaise réaction ou une erreur de pilotage.
Après tout ça ne fait que 2 ans que je vole.

 

 

 

 

 

 

About Us | Site Map | Privacy Policy | Contact Us | ©2008 sms-kite Tous droits réservés.